Pour nous joindre, cliquez psyfr
Accueil

Pour nous contacter

L'Effet Boomerang

Nos thèmes scientifiques

Organes génitaux féminins

Notre but

La France et Dieu

Science et Foi

Aller sur notre blog

Lisez en musique

Autres thèmes spirituels

Toute vie naît de la connaissance

Sites amis

LA FRANCE ET DIEU

Suite du chapitre V


La chair, la guerre !


Les limites de notre antique logique



Dans de nombreux domaines, nous arrivons tous plus ou moins à constater nos exactions hors limites, entre le nord dominant et riche, et le sud exploité et malheureux par exemple, mais qui plus est dans l’utilisation de la science et des nouvelles technologies. Tout ce que Dieu donne de bon sur cette terre, nous trouvons le moyen de l’utiliser pour notre perte. Nous nous entredéchirons tous, à l'heure où il serait plus qu'urgent de nous entendre à l'échelon mondial, pour résoudre les phénomènes climatiques que nous avons générés et générons encore. La politique n’y échappe pas, et en elle également nous pouvons prendre conscience de nos limites actuelles.

Deux méthodes s'affrontent, l’une forte l’autre douce. La manière forte revendique la domination quelque soit son orientation, l'autre modérée cherche à donner raison à « l'amour » de son prochain, mais reste souvent charnelle tant à gauche qu’à droite. Dans ce dernier groupe, deux formations restent assez proches l’une de l’autre dans la gestion de la nation, mais demeurent en réalité éloignées par la vision qu'elles ont de la hiérarchie humaine, leur image de Dieu étant différente. L'une, la droite modérée, recherche l'image de l'homme riche arrosé de Dieu, faisant l'aumône à ses semblables, dans une justice pas toujours évidente à percevoir, surtout si on y ajoute les sources frauduleuses de revenus, l'autre, la gauche modérée, non seulement agit de même, mais dit faire le contraire, et justifie l’homme dans une justice souvent contraire à celle de Dieu, en répondant à de simples convoitises et dérèglements humains.

Nous ne pouvons donc pas dire être déjà entrés dans la dimension de " l'Esprit ", bien que l'un et l'autre recherchent à s'en rapprocher au mieux. Leurs efforts sont très méritants et c'est humainement très bien, mais ils se démènent en vain. Un énorme danger plane en effet au-dessus de l'un et l'autre de ces antagonistes : le désintéressement des électeurs. Nous sommes en démocratie, et le péril vient de ceux qui n'y croient plus, qui n'ont plus la foi en un avenir meilleur, car trop attaché à la valeur de l'argent plutôt qu'à la valeur humaine. Ce sont là nos limites, car malheureusement ceux qui retournent aux méthodes charnelles et violentes sont nombreux et déterminés, même si les élections présidentielles de 2002 nous ont démontré le bienfait de la coalition des modérés.

Ce qui est impossible à l'homme est possible à Dieu, et bien évidemment, c'est vers lui que nous devons nous tourner. Nous tourner certes, mais comment ?

Irons-nous à la messe catholique, au culte protestant ou évangélique,  chez les témoins de Jéhovah ou... ? Cela changera-t-il quelque chose ? RIEN !

Rien en effet car la connaissance est certes utile, mais comme nous venons de le voir, utilisée avec un vieux logiciel qu'est notre psychologie charnelle, cela ne changera jamais rien. Chacun ressortira avec une connaissance différente de celle de l'autre, et c'est pour cela qu'il y a en nous et autour de nous tant et tant de guerres. Les hommes disent, si Dieu existait, il ne pourrait permettre de telles abominations, mais au jardin d'Eden qui a désobéi, Dieu ou l'homme ?

L'homme en suivant ce que lui disait le serpent, s'est laissé entraîné par sa mauvaise psychologie, à faire ce que Dieu lui avait défendu. Dieu savait pourquoi, pas nous ! Tout comme l'enfant veut tester si le feu brûle, et son père de lui défendre. Lorsqu'il se brûle, le père lui dit et lui répète, je te l'avais bien dit, mais à peine l'enfant veut-il le croire, considérant que c'est le père qui l'a laissé faire. Nous agissons ainsi avec Dieu, il nous défend, nous faisons, puis nous nous en prenons à lui. Comment pourrons-nous alors nous en sortir ?

La chose est trop simple, l'enseignement n’est certes pas le même partout et apporte certaines différences, mais la question n'est pas véritablement là ! Il y a sept Églises, décrites dans l'Apocalypse, desquelles sortiront de l'une et l'autre des fidèles vainqueurs. Rien de tout ce qui peut être nos divisions ne peut être agréable à Dieu, car il veut que nous soyons avocats les uns des autres au-delà de nos différences et nous en reparlerons. Seule notre FOI lui est agréable, l'enseignement n'étant là que pour mieux nous conduire à utiliser celle-ci avec une psychologie vulnérable aux incitations de l'ennemi.

(Hébreux 11-1/4) Or la foi, c'est l'assurance des choses qu'on espère, la démonstration de celles qu'on ne voit pas. C'est à cause d'elle que les anciens ont reçu un bon témoignage.

C'est par la foi que nous comprenons que le monde a été formé par la parole de Dieu, de sorte que ce qu'on voit ne provient pas de ce qui est visible.

C'est par la foi qu'Abel offrit à Dieu un sacrifice de plus grande valeur que celui de Caïn ; par elle il fut déclaré juste, Dieu lui-même rendant témoignage à ses offrandes ; et par elle, quoique mort, il parle encore.//

Comme nous l'avons vu ensemble, la chair ne sait reproduire que ce qu'elle connaît, dans la dimension qu'elle interprète la chose. La foi au contraire nous permet, lorsque nous perdons pied dans des limites différentes des nôtres, de continuer à nous laisser porter dans des œuvres que Dieu a préparées d'avance pour nous. Seule la foi peut donc faire progressivement naître dans notre âme la dimension de l'Esprit, qui peut sauver le monde, non par la résurrection des morts, mais des vivants. Dieu veut mettre ses lois en nous et non pas que nous les mettions nous-même, (Romains3-27/31) Où donc est le sujet de se glorifier ? Il est exclu. Par quelle loi ? Par la loi des œuvres ? Non, mais par la loi de la foi. Car nous comptons que l'homme est justifié par la foi, sans les œuvres de la loi.

Ou bien, Dieu est-il seulement le Dieu des Juifs ? Ne l'est-il pas aussi des païens ? Oui, il l'est aussi des païens, puisqu'il y a un seul Dieu qui justifiera en vertu de la foi des circoncis, et au moyen de la foi des incirconcis.  

Est-ce que nous annulons ainsi la loi par la foi ? Certes non ! Au contraire, nous confirmons la loi.//

Dieu veut par-là réinitialiser notre ancien logiciel construit sur les bases d'un égocentrisme réfréné par la peur, par un nouveau à sa Gloire fondé sur l'Amour d'autrui. Cette dimension conduit notre esprit à la véritable gloire de l'Esprit, celle de Dieu. Seule cette dimension de notre âme subsistera, car elle seule conduit au véritable Amour de son Prochain. C'est pourquoi elle commence par l'acceptation sans limite de faire de Jésus notre Seigneur, en lui donnant l'intégralité de notre vie.

Avec notre entière confiance en lui, il peut alors progressivement nous conduire à tendre vers la perfection d'un amour d'une intégrité sans faille, car de nature divine et non plus humaine (voir la description dans 1 Corinthiens 13).

Le chemin est là, mais personne ne peut dire pour sa part " je suis arrivé ", comme nous le rappelle l'apôtre Paul dans (Philippiens 3-12/16) Ce n'est pas que j'ai déjà remporté le prix ou que j'ai déjà atteint la perfection ; mais je poursuis ma course afin de le saisir, puisque moi aussi, j'ai été saisi par le Christ-Jésus.

Frères, pour moi-même je n'estime pas encore avoir saisi le prix ; mais je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et tendant vers ce qui est en avant, je cours vers le but pour obtenir le prix de la vocation céleste de Dieu en Christ-Jésus.

Nous tous donc qui sommes des hommes faits, ayons cette pensée, et si sur quelque point vous avez une pensée différente, Dieu vous révèlera aussi ce qu'il en est.

Seulement au point où nous en sommes parvenus, avançons ensemble.//

C'est ce que nous allons tenter de faire, pour et dans l'Amour de Dieu. A lui soit toute la Gloire !

Début du chapitre

Cet ouvrage ne peut faire l'objet d'aucun commerce. Il est offert à titre gracieux et informateur pour toute adhésion à l'Association CHRÉTIENS DE L'ESPOIR, 2 Impasse Saint Jean, 26110 VINSOBRES - France.

Tél. (+33) 9 54 70 57 37 - Fax. (+33) 9 59 70 57 37 - chretiensdelespoir@free.fr - Siret N° 444 684 427 00016

Accueil du livre Chapitre suivant
Haut Chapitre suivant