Pour nous joindre, cliquez
psyfr
Accueil

Contact

La Liberté est en Canaan

L'Effet Boomerang

Toute vie naît de la connaissance

Notre but

La Transition Réussie

La France et Dieu

Le Libérateur d'Israël

Lisez en musique

L'Holodomor, cet holocauste

Science et Foi

Sites amis

Chapitre précédent Accueil du livre Autres thèmes
Autres thèmes Haut

L’UKRAINE,

RÉVÉLATIONS SUR NOS DÉMOCRATIES

CHAPITRE 9


Les évolutions du système émotionnel humain au travers des âges


9 – 4 Où allons-nous ?


Étape 6 – La post adolescence et le passage à l’âge adulte de l’humanité, Satan est lié 1000 ans et Jésus règne sur terre et dans les cieux


Si après la grosse crise de l’adolescence, le cerveau humain met encore plusieurs années à finir de se structurer, avant d’atteindre l’âge adulte à environ 25 ans, il en ira sans doute de même du millénium à venir, avec Jésus régnant sur terre et dans les cieux.

Si l’Éternel Dieu en sera à son septième jour, celui de son repos, c’est qu’il n’aura plus à juger entre les réclamations du système répressif de Satan et celui de l’évolution humaine conduisant chacun à des débordements non couverts par l’œuvre de Jésus à la Croix. Si la dimension des erreurs de chacun aura déjà largement régressé, tout ne sera pas déjà parfait, comme nous pouvons déjà le pressentir, si nous regardons aux différentes situations idolâtres, issues des civilisations judéo-chrétiennes, auxquelles s’ajouteront alors ce qui restera des autres spiritualités.

Heureusement pour l’humain, Dieu ne met jamais devant lui une marche qui lui soit infranchissable et après ces temps sans doute très difficiles à venir, d’autres temps s’ouvriront sur la continuité de cette progression de l’ensemble de l’humanité vers son objectif divin.

Ce qui différenciera considérablement le système émotionnel de l’humain d’alors, avec celui dont dispose l’humain d’aujourd’hui, tiendra au fait qu’il sera déjà doté du Saint-Esprit dès sa naissance, comme ce fut le cas de Jésus. Il ne faut pas pour autant croire que l’humain sera déjà dans la dimension du parfait respect de sa génétique, et de la parole de Dieu, comme le fut Jésus, car ce serait accorder bien peu d’intérêt au contexte civilisationnel, tout aussi indispensable que la bonne motivation individuelle de chacun avec intégrité. Ce serait sinon tirer la conclusion que tout système sociétal génère un résultat identique, alors que nous venons d’en démontrer le contraire.

C’est pourquoi celle qui sera devenue « l’Épouse » et non plus l’Église, constituée de l’église et de la société, sera appelée à en apporter le contexte favorable, selon une structure adaptée aux besoins individuels de chacun, qui auront sans doute évolué autant que le système émotionnel individuel. Celui-ci apportant une base divine dans le cerveau de l’humain à sa naissance et non plus animale comme il en est aujourd’hui, ce sera donc ses sentiments, nés de son apprentissage de l’enfance, qui viendrons orienter la bonne base initiale, vers un mauvais emploi. Ce que l’apprentissage enseigne à bien dominer, pour devenir selon Dieu aujourd’hui, devra conduire demain à ne plus dominer la base initiale pour rester selon Dieu.

C’est ce qui génère nos difficultés d’aujourd’hui, faute de dominer correctement notre système émotionnel pour en obtenir une image peu précise du bien selon Dieu, qui sera devenu notre force parmi les nations, car progressant dans la nature divine, qui sera toujours supérieure à la nature animale antérieure, si l’humain de demain reste plus attaché à la communion avec Christ qu’à se confier dans l’Intelligence artificielle.

Que cette « bête » ait ou non survécu aux temps difficiles à traverser, c’est son emploi par les moins intègres qui est à redouter aujourd’hui et qui devra demain être géré avec la parfaite intégrité d’un « sceptre » de fer, guidé par l’Éternel Dieu en Jésus-Christ.

C’est aussi pourquoi la parfaite démocratie sera sans doute inaccessible à l’humain tant qu’il confondra sa sincérité avec l’intégrité divine, comme il en est aujourd’hui, même si les gouvernements de ce type sont absolument indispensables pour pouvoir entrer dans la nature divine, malgré toutes leurs imperfections actuelles couvertes par l’œuvre de Jésus à la Croix.

De nos jours, comme il en était aux temps de Jésus, ce sont encore les plus violents qui tentent de s’emparer faussement de l’autorité de Dieu, pour s’emparer des royaumes sur terre, là où Jésus demande que notre violence soit à l’image de celle qu’il manifesta, pour rester obéissant à Dieu jusqu’à la mort à la Croix. C’est aussi pour cela que « Jésus » reviendra assurément pour défendre les plus intègres, au grand désarroi des plus violents envers leurs semblables, car s’il n’abrégeait pas ces jours, personne ne serait sauvé.

Il n’y aura alors plus ni homme ni femme émotionnellement dans le couple, avec des vocations complémentaires, liées aux spécificités individuelles de chacun, qui font tant de dégâts depuis Adam et Ève, et la disparition de l’incompréhension réciproque unira naturellement les familles, lorsque l’un et l’autre sera resté fidèle à la communion avec Dieu en Jésus-Christ.

L’humain de demain continuera ainsi le travail entrepris par l’humain d’aujourd’hui, jusqu’à acquérir collectivement un jour, cette dimension merveilleuse du Temple du Saint-Esprit dans l’ensemble de l’humanité, et c’est pourquoi le meilleur est devant nous, malgré les difficultés qui ne manqueront pas.


Étape 7 – L’épreuve de tentation à la désobéissance à Dieu conduit à la maturité humaine et le Royaume des Sacrificateurs sur terre


Cette époque verra peut-être certains des signes avant-coureurs du « Retour de Jésus », attendus pour aujourd’hui par un grand nombre, se réaliser seulement en ces jours lointains. Si la fin de notre monde encore plus ou moins animal est très proche, cela ne veut pas dire que son mode de fonctionnement aura totalement disparu de l’ensemble de l’humanité lors de son entrée dans le millénium qui arrive.

Cela sous-entend donc qu’à la fin de celui-ci, ces parts animales résiduelles devront être éliminées, pour que rien ne subsiste de néfaste pour l’entrée de l’humanité dans ce que nous appelons aujourd’hui « le Royaumes des Sacrificateurs » que Jésus prépare pour Dieu son Père. Tout humain sera devenu parfaitement humain grâce à la Victoire du Sacrifice de Jésus à la Croix et c’est en cela que tous auront été sacrificateurs et pourront rendre Gloire à celui qui avait accompli volontairement ce Sacrifice pour eux, dans la totale confiance en notre Créateur et Dieu d’Amour.

Il ne nous appartient pas plus d’envisager les circonstances, liées à cette époque, que celles qui produiront l’entrée dans ce millénium, mais ce qui semble évidant aux vues de la description de notre progression émotionnelle, est que ces résidus seront de nature encore plus séductrice que ne peut l’être ce que nous avons à surmonter aujourd’hui de grossier, au travers de systèmes théocratiques se réclamant de la parole de Dieu, là où ils en manifestent l’attitude opposée.

Une fois encore, ce sera donc en l’Éternel Dieu en Jésus-Christ, que chacun devra se confier, car si beaucoup de circonstances auront changé, Lui sera resté le même et sans doute l’humain également. Si beaucoup de détracteurs du monde à venir, nous ont souvent apporté l’image d’humains devenus des robots, tous faits sur le même modèle, pour nous dissuader de nous confier en Dieu, il est au contraire très probable que l’évolution de son système émotionnel ait produit une société des plus harmonieuses qu’il soit, parmi toutes celles que nous pouvons imaginer et espérer.

D’autres que nous, en auront alors reçu la révélation et auront décrit sa vocation, mais une chose est certaine, c’est que tous ceux qui y auront participé auront reçu leur récompense, ne serait-ce qu’au travers du bonheur de vivre que pourront éprouver leurs descendants, car Dieu est l’Éternel, le « Je suis », celui qui est, qui était et qui vient.

A Lui soit toute la Gloire, aux siècles des siècles : Amen !